Phénomènes physiques aux dimensions réduites

Cet axe traite des “nanosciences” considérées au sens large. Les phénomènes sont étudiés du point de vue des propriétés fondamentales lorsque les dimensions d’un objet deviennent aussi petites que certaines échelles de longueur caractéristiques (longueur de cohérence, libre parcours moyen…).

Le confinement spatial en dessous des échelles de longueur pertinentes — telles que la taille du domaine, la longueur de cohérence quantique, la longueur de corrélation supraconductrice, la longueur caractéristique du spin… — donne lieu à de nouveaux effets structuraux et quantiques et rend les nano-objets fondamentalement différents des matériaux massifs. L’axe de recherche couvre la physique de ces nano-matériaux, de leurs propriétés structurales à leurs propriétés électroniques, magnétiques et optiques. Nous explorons ces propriétés à la fois expérimentalement et théoriquement dans une grande variété de systèmes, tels que les couches minces, les nanofils, les points, le graphène, les nanotubes ou les isolants topologiques..

Équipes scientifiques:

  • Les nanostructures à la nanoseconde
  • Imagerie et dynamique en magnétisme
  • Microscopie électronique
  • Matière et rayonnement
  • Physique mésoscopique
  • Théorie